Le 27 juillet 2020

L’impact écologique du e-commerce

Quelle est la meilleure manière d'acquérir des objets? Quelle méthode est la plus écologique? Comment limiter son impact sur la planète tout en consommant? Le e-commerce, d'un point de vue écologique, c'est bien ou c'est mal? Voici quelques réponses à ces questions...

Bamboo Triboo
Bamboo Triboo

Le e-commerce

D’après des études faites par des acteurs du e-commerce, l’impact carbone des achats sur internet est d’une manière générale bien moindre que ceux réalisés en magasins. En effet, pour un achat en magasin, chaque client doit se déplacer jusqu’au magasin et cela ne se fait bien entendu pas toujours par un mode de transport écologique comme le bus, le métro, le vélo ou à pied. De plus, l’acheminement des produits dans chaque magasin couvre déjà presque l’impact carbone de la livraison e-commerce qui a l’avantage de concentrer ses stocks dans un entrepôt unique. Pour ces simples raisons, d’une manière générale, c’est donc bien l’achat sur internet qui est le plus écologique. Nous ne disons pas qu’il ne faut plus aller en magasin! Le contact humain, le conseil, voir les produits, se promener… sont des aspects importants mais si vous voulez vraiment faire l’achat le plus écologique et que vous n’habitez pas à proximité de la boutique, c’est sur internet qu’il faut le faire. Et si vous lisez des informations qui vous disent que le e-commerce pollue, sachez donc que d’une manière générale, un achat sur internet pollue moins qu’un achat fait en magasin. Si vous ne voulez pas polluer du tout, ne consommez pas. 🙂 C’est un peu radical mais cela reste la meilleure solution. Si cette solution est trop radicale pour vous, c’est donc le e-commerce qui reste la meilleure solution. Évitez donc de passer vos week-end à faire du shopping…. Privilégiez vos achats sur internet et profitez de votre temps libre pour faire du sport, voir votre famille, vos amis, créer des contacts humains autres que pour une relation commerciale… Vous pouvez aller à la campagne vous promener, étudier les plantes, les animaux… vous pouvez aussi explorer votre ville, prendre le temps d’admirer l’architecture…  vous économiserez, vous découvrirez certainement plein de choses, vous ressentirez probablement moins de besoins de consommation et d’une manière générale, cela devrait contribuer à se sentir bien, si ce n’est pas mieux. 🙂

Le dernier KM

Le dernier kilomètre est celui dont l’impact carbone est le plus important. En effet, un véhicule doit se rendre jusqu’à votre porte pour seulement 1 colis. En point relais, le trajet du livreur est partagé pour plusieurs colis. Si le point relais est sur votre route pour un autre déplacement ou que vous vous rendez à pied, à trottinette ou à bicyclette chercher votre colis, l’impact carbone de votre dernier km est nul et l’impact carbone de votre livraison est limité. Nous pensons donc que le point relais est un moyen très écologique pour répondre à la problématique du dernier km. Pour les livraisons à domicile, cela est plus compliqué…Nous pouvons tout de même noter l’engagement de La poste qui garantit un bilan carbone neutre et qui utilise désormais une flotte de véhicules électriques afin de réduire leur impact sur le dernier km….bravo !

Aussi difficile que cela soit à croire, l’impact du dernier km d’ 1 colis pour arriver à votre porte est supérieur à son impact pour son acheminement en porte container depuis l’Asie jusqu’à la France. En effet, pour acheminer un colis de 100cm2 en porte container depuis l’Asie jusqu’à Marseille, il faut 1L d’essence, soit l’équivalent de 20km en voiture.

Bamboo Triboo
Bamboo Triboo

L’urgence

Une chose est sure, plus vous souhaitez être livré rapidement et moins votre livraison sera écologique. Et oui, pour que votre livraison ait le plus faible impact carbone, il faut que le transporteur organise sa tournée de manière à optimiser ses déplacements. Si vous exigez une livraison le lendemain, il est évident que le transporteur n’aura pas le temps d’optimiser son parcours ni de le cumuler avec celui d’un autre client à proximité. Anticiper son besoin, organiser son achat et laisser le temps à la livraison permet de réduire drastiquement l’impact carbone de l’acheminement du produit. D’une manière générale, lorsqu’il s’agit de consommation, avec un peu de recul, l’urgence est elle une vraie urgence…dans une société ou tout va très vite, si ce n’est pas trop vite, il est peut-être temps de lever le pied et se remettre à un rythme plus humain et pourquoi pas à celui de la nature ? Avec une commande groupée de produits écologiques dont aviez besoin et en choisissant une livraison non rapide, vous êtes garantie d’avoir fait l’achat le plus écologique qui soit.

Le choix des produits

En sélectionnant attentivement les marques et les produits que vous vous procurez, vous choisissez à qui vous donnez votre argent. En achetant avec anticipation, avec préméditation, avec raison, vous transformez votre manière de consommer en action militante, engagée, responsable. Vous n’êtes plus un simple consommateur avide de besoins, de produits et de services, vous êtes un être réfléchi, maitrisé, conscient, qui choisit ce dont il a réellement besoin, qui choisit comment il souhaite répondre à son besoin et avec qui. En choisissant des produits écologiques, c’est toute une chaîne d’approvisionnement que vous soutenez. En achetant leurs produits, vous les soutenez financièrement, vous soutenez la filière et donc indirectement,  vous vous opposez aux autres filières qui ne font pas de l’écologie leur priorité mais vous leurs donnez un signal afin que eux aussi s’engagent dans cette démarche. En choisissant des produits écologiques, vous faites aussi un acte politique car la politique, bien souvent, ne fait que suivre le courant de pensée dominant du moment. Enfin, vous vous faites plaisir et vous agissez en harmonie avec vos idées, vos convictions et votre idéal de vie. Être écolo, c’est être engagé. En vous engageant, même sans le vouloir, vous influencez les autres et vous devenez un leader, un influant. Enfin, vous n’êtes pas pour autant seul dans cette démarche et vous avez un point commun avec beaucoup d’autres personnes : vous faites partie de la communauté des conscients ‘’soucieux de l’écologie’’. (nous devrions tous l’être!). Grâce à internet, nous avons aujourd’hui accès facilement à toute une gamme de produits écologiques pour couvrir tous nos besoins indispensables avec des produits éthiques et respectueux.

Bamboo Triboo
Bamboo Triboo

Le besoin

Acheter des produits, c’est indispensable. Acheter des choses dont nous n’avons pas vraiment besoin ou que nous avons déjà, c’est aujourd’hui presque un crime pour l’humanité… Il est donc important de ne consommer que ce dont l’on a vraiment besoin. Le problème du shopping, c’est qu’il nous donne l’envie d’acquérir beaucoup de choses, tout comme le problème de la publicité, est de nous créer un besoin que nous n’avions pas forcément à la base. Ce que nous appelons là ‘’problème’’ est en fait ‘’l’objectif’’ et c’est pour cela que l’écologie remet en cause le fondement complet de notre société, de notre économie… mais le besoin reste un sujet majeur. Si nous voulons réduire l’impact écologique lié à notre consommation, il faudra redéfinir quelles sont nos besoins et comment les assouvir de la manière la plus écologique qu’il soit aussi bien d’un point de vue qualitatif que quantitatif. Et pour ne pas créer de besoins superflus et inutiles, il faut essayer de limiter le temps consacré au shopping ainsi que le temps auquel nous sommes soumis à la publicité… L’idéal est de refuser la publicité que nous pouvons refuser (rarement facile de ne pas devoir y être confronté) et de ne faire du shopping que lorsque l’on a un réel besoin et cantonner son shopping à ce que l’on avait prévu d’acheter en sortant de chez soit…si tout le monde faisait déjà cela, ce serait un grand pas contre la surconsommation!!

Le bilan technique

Serveurs, hardwares, câbles…impossible d’effectuer un achat sur internet sans l’utilisation de tous ces terminaux techniques…

Un des facteurs les plus polluant du e-commerce, c’est probablement le stockage de toutes les données d’un site internet et les besoins en matériel pour accéder à ce contenu.

Concernant le stockage du site internet et de ses données, il nécessite effectivement beaucoup de ressources et c’est notamment le refroidissement des serveurs, très énergivore, qui pose le plus de problèmes d’un point de vue écologique. Les nouvelles technologies permettent sans cesse de concevoir de nouveaux équipements moins énergivores mais ce gain est toujours surpassé par la hausse du besoisn et de la consommation.Les professionnelles doivent donc privilégier la sobriété numérique pour les nouveaux développements. De notre côté, nous pouvons faire l’effort de choisir des prestataires engagées pour l’écologie, des hardwares moins énergivore et limiter notre stockage de contenu.

Concernant le matériel nécessaire pour accéder à l’offre d’une e-boutique, il n’est pas utilisé uniquement pour le e-commerce, que ce soit le terminal (ordinateurs, tablettes, téléphones…) ou la connexion internet. On ne peut donc imputer ce bilan au e-commerce sachant que l’achat d’un PC, d’un Smartphone ou d’un abonnement internet sera très rarement dans le but premier d’effectuer des achats sur internet…

Bamboo Triboo

Bamboo Triboo

Nous avons choisi comme canal de distribution le e-commerce car nous sommes persuadés qu’avec une consommation réfléchie et raisonnée couplée à un mode de livraison optimisé, le e-commerce est le moyen de consommation le plus écologique. En proposant une gamme de produits écologiques conçus à partir d’un matériau renouvelable et durable, nous sommes convaincus d’apporter une solution à notre société pour répondre intelligemment à nos besoins de consommation!

Consommez moins, consommer bien! Et rejoignez la communauté du bambou: Bamboo Triboo!